L'HISTOIRE DU FESTIVAL

Le Festival

Des montagnes de l’Estérel à la pointe Croisette, la rade de Cannes forme un écrin incomparable pour des événements d’envergure. Profitant de son site et de son prestige, Cannes décide, en 1967, d’organiser une manifestation de portée internationale au cœur de sa saison estivale. Dès la première année, les établissements Ruggieri, maîtres incontestés de l’art du feu, travaillent alors en étroite collaboration avec la Ville de Cannes afin de créer une véritable compétition, durant laquelle des artificiers internationaux proposent chacun un spectacle autour d’un thème : un feu synchronisé avec fond sonore, tiré depuis des barges sur la mer et associé au texte d’un sujet choisi.

Pour la première fois, on passe de l’échantillonnage désordonné de bombes, fusées ou chandelles, à une mise en scène pyrotechnique bien structurée. Un événement qui attire tant les Cannois que les touristes, et qui place la Ville de Cannes au rang de précurseur dans le domaine des spectacles pyromusicaux.
Créativité, technologie, précision et beauté sont les maîtres-mots de ces soirées magiques.

Depuis 1998, le Festival d’Art Pyrotechnique de Cannes est redevenu, avec le Festival de Montréal, l’un des événements majeurs de la pyrotechnie dans le monde. Des observateurs accourent de toute la planète pour assister à des feux de plus en plus sophistiqués.

Ces spectacles, donnés sur un front de mer de 400 mètres, dans la splendide Baie de Cannes, prennent une étonnante dimension. Le reflet des feux sur l’eau et le relief sonore qui les soulignent, transportent le public dans un monde féerique composé de tableaux successifs.

Le but est atteint : dès la reprise du concours, le Festival d’Art Pyrotechnique a pris un nouvel essor. Très vite, ce festival prend sa forme définitive et chaque année, après une prospection minutieuse, une sélection rigoureuse est faite parmi les nombreuses candidatures pour choisir cinq ou six concurrents, selon les années, qui se disputeront le trophée.

Please wait...